TSX-V: MAT | QB.MHREF | EN  FR

Print
19 August 2011

Matamec positionne sa filiale dans les éléments clefs des technologies reliées à l’énergie

Enter recipient's e-mail:

Matamec positionne sa filiale dans les éléments clefs des technologies reliées à l’énergie

Pour donner suite à la lettre d’intention annoncée le 12 septembredernier, Matamec démarre le processus de création de la filiale Énergieavec l’intention d’acquérir la propriété Lorraine

Montréal, le 26 septembre 2016 – Matamec Explorations inc. (« Matamec » ou la« Société ») (TSX-V: MAT, OTC-QX: MHREF) annonce que le processus de création dela filiale Énergie est en marche et la Société a l’intention d’acquérir la propriété Lorrainede Greg Explorations Inc. (« Greg »), sujet à certaines conditions, en lien avec lasignature de la lettre d’intention annoncée dernièrement (voir le communiqué du 12septembre 2016).
 
En lien avec les éléments clés qui sont utilisés par les technologies reliées à l’énergie(voir les tableaux 1 et 2), Matamec détiendra des intérêts dans les propriétés reliées àl’énergie suivantes (voir la figure 1 pour leur localisation) :
 
- En lien avec les batteries Li-Ion pour les véhicules et le stockage d’énergie :
  • La propriété Tansim (100%) est située le long des berges nord du lac Simarddans la région du Témiscamingue, Québec et couvre sur 12 000 ha des zones depegmatites granitiques complexes – voir la section Propriété Tansim et la figure 2;
  • La propriété Lorraine (100%), située dans la région du Témiscamingue àenviron 40km à l’est de la limite provinciale avec l’Ontario, couvre environ 4 600ha - voir la section Propriété Lorraine et la figure 3;
  • La propriété Fabre (100%), localisée dans la région du Lac Témiscamingue àenviron 10km du camp minier historique de Cobalt, couvre sur 2 930 ha leslithologies et l’environnement structural critique pour la découverte deminéralisations enrichies en cobalt - voir la section Propriété Fabre et la figure 4;
 
- En lien avec la majorité des technologies reliées à l’énergie :
  • La propriété Kipawa, située à 50 kilomètres à l’est de la ville de Témiscaming,composée d’un bloc contenant 21 claims miniers totalisant plus de 1 100 hectares.- voir la section Propriété Kipawa et la figure 5.
 
« Avec la création de la filiale Énergie, Matamec se positionne parmi les entreprises àl’avant-garde du développement de propriétés minières pour les éléments clefs destechnologies reliées à l’énergie, » a déclaré André Gauthier, président et chef de ladirection de Matamec. « En combinaison avec le volet or offert par Matamec Gold, la Société représente un investissement diversifié pour le marché. »
 
Tableau 1. Éléments clefs utilisés par les technologies reliées à l’énergie qui sontprésents sur les propriétés de Matamec Énergie
Propriétés reliées à l’énergie*
Propriété Elements Présents
Tansim Li
Fabre Co, Ag
Lorraine Ni, Co, Pt, Pd, Rh
Kipawa Ce, La, Pr, Nd, Eu, Gd, Tb, Dy, Yb, Y, Ga, Hf, Ti

Tableau 2. Éléments clefs utilisés par les technologies reliées à l’énergie
Applications Technologies Key elements
Véhicules
EV-Li Ion, EVNiMH,
piles à combustible, aimants permanents, batteries, convertisseurs catalytiques, l'allègement des
véhicules
Lithium, cobalt, cérium, dysprosium, lanthane, néodyme, nickel, praséodyme, platine, palladium, rhodium, terbium, yttrium, gadolinium, titane
Stockage Batteries Lithium, cobalt, cerium, nickel, terbium
Énergie éolienne
Entraînement direct (aimants permanents)
Dysprosium, néodyme, praséodyme, terbium
Éclairage Fluorescent, LED
Cérium, europium, gallium, lanthane, nickel, argent, terbium, yttrium
Photovoltaïque Silicon, CIGS, CdTe Gallium, nickel, argent
Production d’énergie
Turbines à gaz, l’hydrogène par électrolyse, thermoélectrique, piles à combustible
Yttrium, platine, palladium, rhodium, cérium, cobalt, hafnium, lanthane, ytterbium, gadolinium
* 20 des 31 éléments clefs utilisés par les technologies reliées à l’énergie sont présents sur les 4 propriétés de Matamec Énergie. Voici les 11 qui ne sont pas présents :

Dans l’application « Véhicules »: magnésium, manganèse
Dans l’application « Stockage »: graphite, manganèse, vanadium
Dans l’application « Éclairage »: étain, germanium, indium
Dans l’application « Photovoltaïque »: étain, indium, tellure
Dans l’application « Production d’énergie : rhénium, tellure, bismuth et plomb

Source : DOE, 2015
 
Figure 1 – Localisation des projets « Énergie » de Matamec

Propriété Tansim
La propriété Tansim, détenue à 100 % par Matamec, est située dans la région du Témiscamingue dans le sud du Québec. La propriété se compose d’un bloc contenant 239 claims miniers totalisant plus de 12 000 hectares.
 
Étant donné la grande étendue de la zone d’occurrences de pegmatite minéralisées, lazonation des faciès minéralogiques et la complexité des phases minéralogiques, lesgéologues ont conclu que cette région pourrait être qualifiée comme un champpegmatitique fertile. Ces pegmatites contiennent spodumène, colombite-tantalite,lépidolite et béryl. Depuis 1957, trois principaux indices de métaux rares ont été découvert: Vézina, Viau et Viau-Dallaire.
 
Une large zonation régionale est rapportéecomme suit : (1) à l’est, les pegmatites sont minéralisées en Be, Li et Ta, (2) au centre, lespegmatites sont minéralisées en Li, Ta et Nb, et (3) à l’ouest, seule la minéralisation en Liest observée.Une large bande de roches magnétiques orientées est-ouest (9 km x 700 m) sur lapropriété peut représenter un assemblage parallèle de dykes de pegmatite granitique richeen Li, Be et Ta, métrique a décamétriques en épaisseur, et de roches encaissantesmonzodiorite/volcano-sédimentaire. Cette affirmation est soutenue par l’associationspatiale apparente des affleurements de pegmatite granitique avec des anomaliesmagnétiques positives. L’exposition de roche est inférieure à 10 %, la plupart desaffleurements se trouvant sur la rive nord du lac Simard, le reste étant couvert par desdépôts glaciaires parsemés de blocs ; plusieurs parties de la bande magnétique orientéeest-ouest demeurent largement inexplorées. Il y a suffisamment d’indices provenant desanalyses géochimiques en Ta des pegmatites granitiques de Tansim qui pourrait conduireà la découverte d’unités riches en Ta (Boily, 2010).
 
Figure 2. Propriété Tansim

Propriété Lorraine
La propriété Lorraine (détenue à 100% par Matamec) couvre environ 4 600 ha de laceinture de roches vertes de Belleterre-Angliers, située dans la région du Témiscamingueà environ 40km à l’est de la limite provinciale avec l’Ontario. La propriété est accessiblepar la route qui relie les villages avoisinants et par un réseau de chemins forestiers et depistes de véhicules tout-terrain.
 
Du point de vue géologique, la minéralisation riche en sulfures était encaissée en majeurepartie dans des intrusions mafiques et montrait un fort contrôle structural. Ce contexteparticulier est reconnu pour contenir du cobalt en association avec les assemblagesmétallifères Cu-Ni-EGP.
 
Les vérifications préliminaires des données historiques ont montré la possibilitéd’identifier des intrusions similaires à l’encaissant de la mine Lorraine par géophysique.Cette étape préliminaire au forage, combinée à d’autres méthodes de prospectionindirecte, est essentielle à mettre en place dans le contexte peu affleurant de la propriété.
 
Propriété Fabre
Matamec acquiert à 100% la propriété Fabre pour un montant forfaitaire de 35 000$assorti d’une redevance de 2% rachetable pour 500 000$ payable au vendeur. Lapropriété Fabre est localisée dans la région du Lac Témiscamingue, à environ 10km ducamp minier historique de Cobalt. Les mines de ce secteur ont produit environ 20 450 (1)tonnes de cobalt durant différentes périodes du XXe siècle.
 
La propriété couvre sur 2 930 ha les lithologies et l’environnement structural critiquepour la découverte de minéralisation enrichie en cobalt. La géologie de la propriétécomprend à la base des roches volcaniques mafiques déformées et métamorphiséesrecouvertes par les sédiments de la Formation de Gowganda. Des intrusions de gabbrosplus jeunes recoupent cette séquence. A l’échelle régionale, la région de Fabrecorrespond à l’extension sud du système de faille nord à nord-ouest qui passent par Cobalt du côté ontarien.
 
Des découvertes d’indices d’or et de cuivre ont été faites historiquement sur la propriété.Les minéralisations riches en sulfures sont contenues dans des veines de quartz et deszones de cisaillement altérées en chlorite qui sont exposées en surface. La nature destravaux d’exploration ne permet pas actuellement d’interpréter de géométrie oud’extension à ces systèmes, ni de savoir si le cobalt est présent.Matamec planifie de valider les informations historiques en ré-échantillonnant et réanalysantpour vérifier la présence de cobalt dans le secteur. Aussi, l’amélioration de lacouverture géophysique devrait permettre d’interpréter le patron structural qui contrôle les minéralisations de ce secteur.
(1) Petruk W., Jambor J., Boyle R.W., 1971.
 
Figure 3. Propriété Fabre
 
Propriété Kipawa
La propriété Kipawa est située à 50 kilomètres à l’est de la ville de Témiscaming. Lapropriété se compose d’un bloc contenant 21 claims miniers totalisant plus de 1100hectares. La coentreprise terres rares Kipawa développe le gisement Kipawa détenue à72 % par Matamec et 28 % par Ressources Québec (agissant comme agent dugouvernement du Québec) ; Toyota Tsusho Corp. (Nagoya, Japon) détiens une redevancede 10 % sur le bénéfice net dans le gîte.
 
Le gîte de Kipawa est entièrement contenu dans la portion principale de syénite ducomplexe alcalin de Kipawa. La minéralisation en terres rares — yttrium-zirconium dugisement de Kipawa est contenue dans des grains de taille moyenne de minéraux desilicate, tel l’eudialyte et la mosandrite, représentant 90 % du contenu en terres rares. Le gîte dispose de terres rares légères à lourdes, et est enrichi en lourdes.
 
Depuis la création de la coentreprise terres rares Kipawa en janvier 2015, la plupart destravaux liés à Kipawa ont été axés sur l’optimisation des procédés métallurgiques, ycompris les tests dans une deuxième mini-usine pilote et l’achèvement d’un plan pourune usine pilote de démonstration, la poursuite du processus d’acceptabilité sociale avecles communautés autochtones et les intervenants non autochtones, et les discussions encours avec des partenaires industriels et financiers stratégiques. La coentreprise terresrares Kipawa a 1 400 000 $ en liquidités en date du 22 septembre 2016.
 
Figure 4. Propriété Kipawa

Guy Desharnais, géo., Ph.D. (OGQ No.1141), est une personne qualifiée selon la normeNI 43-101; il est employé de SGS Canada Inc., est indépendant de Matamec, et a réviséet approuvé le contenu technique de ce communiqué. Stéphane Dupuis, économiste, estresponsable des informations relatives aux éléments clés des technologies reliées àl’énergie.
 
À propos de Matamec
En plus des activités reliées à sa nouvelle filiale possédant des propriétés contenant deséléments clés des technologies reliées à l’énergie, Matamec Explorations Inc. est unecompagnie junior d’exploration minière qui explore pour l’or avec des propriétés situéesdans le prolongement de la mine Hoyle Pond (Timmins, Ont.), et sur le territoire du PlanNord dans une structure parallèle à la mine Casa Berardi, dans le même structure géophysique que la mine Éléonore (Baie James, Québec) et au nord de l’ancienne mine Troilus.
 
Information prospective 
Le présent communiqué de presse contient de l’ « information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières applicable au Canada. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par l’utilisation des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s’attendre à », « anticiper », « perspective », « prévision », « estimer », « croire », « avoir l’intention de », « prévoir » ou « projeter », ou leur négatif ou des variantes de ces mots, expressions ou déclarations sur lesquels des interventions, des événements et des résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seront » prises, se produiront ou pourront être réalisés. Les énoncés prospectifs sont basés sur des présomptions qui, de l’opinion de la direction, sont raisonnables au moment où de tels énoncés sont faits. Aucune assurance ne peut être donnée quant à l’exactitude de ces énoncés prospectifs puisque les événements futurs ou résultats réels de la compagnie pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs. Bien que Matamec ait tenté de répertorier les facteurs importants par suite desquels les résultats réels pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs, il peut y avoir d’autres facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer de ceux prévus, estimés ou escomptés. Les facteurs par suite desquels les résultats pourraient différer considérablement de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs inclus, sans s’y limiter les facteurs de risque énoncés dans le rapport de gestion de Matamec pour l’année financière se terminant le 31 décembre 2015 ou tout autre document d’information pouvant être consulté sous le profil SEDAR de la compagnie à www.sedar.com. Les renseignements prospectifs qui figurent dans les présentes sont donnés en date du présent communiqué de presse et Matamec n’assume aucune obligation de les mettre à jour, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements, de faits ou de résultats futurs ou pour toute autre raison, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent. 
 
« La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué ». 
 
Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec : 
André Gauthier, Président 
Téléphone : 514-844-5252 
Courriel : info@matamec.com